Les bénéficiaires

Volume des bénéficiaires

Tarif socialNombre de bénéficiaires (2014)
Enfants < 4 ans Estimation : 100 à 150 000 personnes / an
Enfants 4 à moins de 10 ans Estimation* : 300 000 personnes / an
Familles nombreuses Estimation* : 300 à 400 000 /an
Avantages tarifaires Cécité Estimation* : 3 500 / an
Forfait Améthyste 320 000
Forfait Navigo Gratuité 340 000
Réduction Solidarité Transport 330 000
Gratuité Jeunes en insertion 6 500 / mois
Imagine R 830 000 / an
Ticket Jeunes Week-end Estimation : 200 000 / an (achetant 2,4M tickets/an)
Carte scolaire bus lignes régulières 40 000 / an
Carte Scol’R 45 700 / an
Transport scolaire adapté 8 000 élèves et étudiants /an

(*) : Les tickets et billets à demi-tarif sont utilisés indistinctement par les différentes catégories de publics éligibles. Les données de vente globales ne permettent pas d’identifier précisément quelle part des billets et tickets demi-tarif sont utilisés par telle catégorie.


Taux de pénétration

Calculer le taux de pénétration d’un dispositif, en comparant le volume de bénéficiaires effectifs au volume de bénéficiaires potentiels, nécessite de pouvoir dénombrer de manière fine tant le numérateur que le dénominateur. Cette connaissance précise n’est pas toujours possible au regard de la multiplicité des critères d’éligibilité qui peuvent se croiser (âge, statut, revenus, etc.) et du caractère sensible de certaines données sociales. Aussi les données présentées ci-dessous ne sont-elles que des estimations.

Tarif socialTaux de pénétration estimé
Enfants 4 à moins 10 ans Environ 33%
Familles nombreuses Environ 33%
Forfait Améthyste Environ 16% des personnes retraitées
Environ 30% des personnes handicapées
Forfait Navigo Gratuité Entre 40% et 63%
Réduction Solidarité Transport Estimation 51%
Gratuité Jeunes en insertion 65%
Imagine R 54% (33% pour Imagine R Scolaire, 68% pour Imagine R Étudiant)
Carte scolaire bus lignes régulières
Carte Scol’R
9%

Ces taux de pénétration peuvent pour certains paraître assez faibles, notamment sur les titres offrant la gratuité des transports. Ils sont cependant globalement satisfaisants au regard des taux de pénétration constatés sur d’autres dispositifs sociaux ne nécessitant pas de contrepartie financière (minimas sociaux, CMU-C, tarifs sociaux de l’énergie).

Plusieurs facteurs peuvent en effet expliquer que des personnes éligibles à des réductions ou à la gratuité dans les transports ne sollicitent pas ces dispositifs :

  • non-utilisation des transports en commun (faible mobilité ou usage d’un mode de transport alternatif)
  • concurrence entre certains titres de transport (choix entre tickets t+ demi-tarif, carte scolaire bus et forfait Imagine R pour certains élèves par exemple)
  • méconnaissance de la gamme tarifaire et de leurs droits par les publics cibles
  • complexité réelle ou supposée des démarches,
  • peur de la stigmatisation de voyager avec un titre social, etc.