Comportements de mobilité

Les comportements de mobilité (nombre de déplacements, modes empruntés, motifs, etc.) diffèrent selon les titres utilisés.

Volume de déplacements

JPEG - 62.7 ko
Répartition des voyageurs circulants selon leur nombre de déplacements par semaine (janvier 2014)
( JPEG - 62.7 ko )


La distribution du nombre de déplacements par semaine est une « courbe en cloche » pour les forfaits Navigo, les forfaits Imagine R et les forfaits Solidarité Transport mais avec des différences.

  • Pour Navigo, la « cloche » est plus accentuée ce qui est la marque d’une forte concentration des abonnés sur un nombre de 10 déplacements par semaine, très typique des déplacements domicile-travail d’un salarié à plein temps.
  • Pour Imagine R, la « cloche » est aussi centrée sur 10 déplacements par semaine mais plus aplatie, ce qui témoigne d’une plus grande variabilité des pratiques de mobilité : certains jeunes ne vont peut-être pas en cours 5 jours par semaine ou pas toujours par les TC, certains autres utilisent fréquemment les TC pour des activités de loisir.
  • Pour les forfaits Solidarité Transport, la « cloche » est encore plus aplatie et décalée vers la droite ce qui signifie une mobilité moyenne plus élevée et plus diverse dans ses pratiques. Une explication possible est que ces personnes sont plutôt moins motorisées que les utilisateurs de Navigo et utilisent donc les TC pour les trajets domicile-travail mais aussi pour divers autres motifs (courses, formalités, loisirs…).

La courbe descendante de la distribution du nombre de déplacements par semaine pour les forfaits Gratuité Transport et Améthyste témoigne d’une part assez importante dans ces publics de personnes ayant une mobilité d’usagers occasionnels des TC.

Distribution annuelle des déplacements

JPEG - 90.2 ko
Evolution sur 2013 du nombre de déplacements par semaine rapporté au nombre moyen de déplacements sur une semaine de plein trafic
( JPEG - 90.2 ko )

La distribution des déplacements sur la totalité d’une année met également en lumière les différences de comportement entre les utilisateurs des différents titres. La mobilité Imagine R, assez logiquement, est la plus sensible à la saisonnalité avec des forts contrastes entre périodes de vacances et périodes hors vacances.

A l’inverse la mobilité des forfaits Gratuité Transport et Solidarité Transport est moins sensible à la saisonnalité que la mobilité Navigo. Deux types d’explication peuvent être avancés : d’une part, les publics défavorisés partent moins en vacances ; d’autre part, ils utilisent les TC pour d’autres motifs que les trajets domicile-travail (et donc continuent d’utiliser les TC s’ils sont en vacances et demeurent dans la région).

Modes empruntés

Répartition des déplacements selon les modes empruntés

(source : données de validation - mars 2014)

MétroBus/tramTrain-rerBus/tram + Train-rerMétro + Train-rerMétro + Bus/tramMétro + Bus/tram + Train-rer
Imagine R
32%
33%
11%
8%
9%
5%
3%
Navigo
36%
18%
12%
8%
15%
7%
4%
Solidarité Transport
28%
28%
9%
9%
11%
9%
6%
Gratuité Transport
24%
38%
10%
8%
9%
7%
4%
Améthyste
25%
56%
4%
3%
3%
7%
1%

Concernant les modes empruntés au cours de leurs déplacements, les pratiques des abonnés Navigo et Imagine R Étudiant sont assez semblables, avec une part importante des déplacements comportant des trajets en métro et/ou en train. Ceci est cohérent avec la structure des ventes de ces forfaits où dominent les forfaits incluant la zone 1, dont une place significative aux forfaits 1-2 : le modèle typique de ces usagers est de faire des déplacements domicile-travail ou domicile-étude, parfois assez longs, entre banlieue et Paris.

Les abonnés Imagine R Scolaire partagent avec les bénéficiaires Améthyste une forte propension à prendre le bus, ce qui va de pair avec le fait que les déplacements de ces usagers sont plus courts et locaux. Pour les abonnés Imagine R Scolaire, cela est cohérent avec une structures des ventes où dominent les forfaits 2 zones banlieue-banlieue.

Les forfaits Gratuité Transport et Solidarité Transport sont dans des configurations intermédiaires :

  • Les forfaits Gratuité Transport se rapprochent plutôt des bénéficiaires Améthyste mais avec une préférence un peu moins exclusive pour le bus et une part moins marginale des trajets en train-rer. Sans doute faut-il y voir le signe d’une hétérogénéité de ce public, mêlant inactifs ayant une mobilité irrégulière et occasionnelle, enfants et jeunes scolarisés (ayant plutôt des déplacements de proximité) et actifs ayant ou non un travail qui peuvent avoir à se déplacer au-delà du strict périmètre local.
  • Les forfaits Solidarité Transport sont, eux, plus proches des forfaits Navigo, mais avec un poids moins fort du fer et du métro au profit du bus. Cela peut, là aussi, tenir à l’hétérogénéité du public incluant aussi bien des adultes que des jeunes scolarisés (dont la mobilité se situe dans un périmètre plus limité). Une autre explication possible est le fait d’utiliser les TC pour des motifs variés, au-delà des seuls trajets domicile travail : les déplacements pour faire des achats ou accomplir des formalités, ou pour des activités de loisir, sont plus à proximité et le bus est, dans ces cas, approprié.


Motifs des déplacements

Répartition des déplacements par titre selon leur motif

(Source : enquêtes de mobilité Carte Orange 2002, Imagine R 2007 et Améthyste 2009)

MotifImagine R ScolaireImagine R ÉtudiantNavigoAméthyste
Retour au domicile
45%
41%
42%
47%
Aller au travail / Études
41%
37%
38%
3%
Affaires personnelles, Santé
1%
2%
3%
10%
Loisirs
10%
16%
11%
22%
Achats
3%
3%
6%
16%
Accompagnement
0%
1%
1%
2%

Lorsque la part des « retours au domicile » est proche de 50%, cela signifie que les voyageurs font peu de déplacements « triangulaires » (aller du domicile au lieu A pour une activité, puis du lieu A au lieu B pour une autre activité, puis retour du lieu B au domicile).

Les abonnés Imagine R Étudiant et Navigo ont plus tendance à faire des déplacements triangulaires, c’est-à-dire à optimiser leur mobilité en combinant diverses activités dans une même succession de déplacements. A l’inverse, les bénéficiaires Améthyste et les abonnés Imagine R Scolaire pratiquent plus les simples aller-retour.

La part des déplacements domicile-travail ou domicile-étude est équivalente pour les abonnés Navigo et les abonnés Imagine R Étudiant mais les autres motifs sont un peu plus utilitaires pour les abonnés Navigo : achats et formalités ont plus d’importance pour eux alors que les loisirs ont plus d’importance pour les abonnés Imagine R Étudiant.